Le Flow : tout savoir sur ce mot

Qu’est-ce que le bonheur ? Que veut dire vivre pleinement sa vie ? A ces 2 grandes questions, je vais vous proposer quelques éléments de réponse en vous présentant un concept de la psychologie positive : le Flow.

Qu’est-ce le flow ?

Le flow se traduit par couler, courant ou encore flux en anglais.

En psychologie positive, c’est un état d’être où l’on se sent pleinement vivant, où l’on ressent que la vie coule en nous et que nous coulons en elle.

L’état de flow survient lorsqu’une personne plonge totalement dans une activité. A ce moment-là, l’égo semble disparaître. Le temps est comme suspendu. Le flow est également caractérisé par un sentiment de joie, de liberté et de confiance en soi qui se développe. On pourrait aussi utiliser l’expression état de grâce, c’est à dire que les situations comme les actions à effectuer semblent alors se présenter de façon très claire, comme une évidence.

Le concept de flow a été élaboré par Mihály Csíkszentmihályi, professeur de psychologie d’origine hongroise. Ce psychologue est considéré comme le plus grand chercheur actuelle en psychologie positive. Ces thèmes de recherche sont principalement le bien être, le bonheur et la créativité. Il a été élu penseur de l’année en 2000.

Pour Csikszentmihalyi, nous sommes plus heureux lorsque nous vivons l’état de Flow. Selon lui, le flow est une immersion totale, qui représente peut-être l’expérience suprême, où les émotions sont au service de la performance et de l’apprentissage. En effet, dans le flow, les émotions ne sont pas seulement gérées. Mais elles se coordonnent avec l’expérience.

On parle aussi de néguentropie psychique pour désigner l’état de Flow. Le terme néguentropie est le contraire de l’entropie qui signifie le désordre. Dans l’état de flow, le ressenti qui advient c’est que tout est juste et à sa place, c’est un sentiment de plénitude. 

Dans son livre Vivre, La psychologie du bonheur, Mihaly écrit:

« Voilà ce que nous entendons par Flow ou expérience optimale. C’est ce que ressent le navigateur quand le vent fouette son visage, et que le bateau fend la mer – les voiles, la coque, le vent et la mer crée une harmonie qui vibre dans ses veines…Pareilles expériences intenses ne surviennent pas seulement lorsque les conditions externes sont favorables… Ces grands moments de la vie surviennent quand le corps ou l’esprit sont utilisés jusqu’à leurs limites. Tout cela dans un effort volontaire en vue de réaliser quelque chose de difficile et d’important. L’expérience optimale est donc quelque chose que l’on peut provoquer… « 

Notons que le petit enfant est connecté au flow en permanence. C’est son mode d’être au monde. En tant qu’adulte, il me semble important de rappeler qu’il est très important de protéger cet état chez l’enfant, de préserver ses expériences en ne l’arrachant pas, par exemple, à ses activités de manière brusque.

Quelles sont les caractéristiques du Flow ?

Les caractéristiques du Flow selon Mihaly : 

  1. La tâche entreprise est réalisable mais constitue un défi et exige une aptitude particulière.
  2. L’individu se concentre sur ce qu’il fait
  3. La cible visée est claire, il y a une grande clarté dans l’objectif que l’on poursuit. 
  4. L’activité en cours fournit une rétroaction immédiate, c’est à dire que la réactivité et la compétence sont à leurs plus hauts niveaux. Difficultés et solutions pour les résoudre sont perçus quasiment d’une manière simultanée. 
  5. L’engagement de l’individu est profond et fait disparaître toute distraction
  6. La personne exerce le contrôle de ses actions
  7. La préoccupation de soi disparait mais paradoxalement le sens de soi se renforce à la suite de l’expérience optimale
  8. La perception de la durée est altérée
  9. La sensation que l’on fait partie de quelque chose qui nous dépasse. 

Est-ce un concept totalement nouveau ?

Si Mihaly a été certainement le premier à conceptualiser l’état de flow dans la psychologie occidentale. Les religions orientales, comme le bouddhisme et le taoïsme, ont placé la discipline de dépassement de la dualité entre objet et sujet, expérience et individu au centre du développement spirituel.

Cette approche est à l’opposé de la science moderne occidentale. Qui elle se fonde sur une distinction rigoureuse entre l’objet et l’expérimentateur.

L’expression « ne faire qu’un avec ses pensées » est une métaphore du concept de flow. Dans l’aikido, le kendo ou encore l’ikebana qui font partis des pratiques du bouddhisme zen, des principes similaires au flow y sont enseigné.

Vous l’aurez compris, l’une des voies royales vers le bonheur serait donc de passer régulièrement par ces expériences de fluidité ! Où la vie est vécue pleinement. 

Vivre une activité professionnelle, personnelle, artistique, sportive, de loisir, en se focalisant simplement sur le plaisir de l’accomplir, c’est ça être dans le Flow.  

Pour aller plus loin je vous invite à lire Vivre, la psychologie du bonheur de Mihaly CSIKSZENTMIHALY.

Alors êtes-vous prêts à plonger dans le flow ?

Un grand remerciement à RCF pour l’invitation dans leur studio.

Leave a reply