L’hypersensibilité : Qu’est-ce que c’est ?

Saviez-vous que le 13 janvier dernier avait eu lieu la première journée nationale de l’hypersensibilité ? Marie Francisci nous présente aujourd’hui comment se caractérise cette manière d’être au monde.

Nous allons aussi découvrir comment les personnes hypersensibles peuvent apprivoiser cette sensibilité particulière qui concerne quand même 20 à 25 pour cent de la population.

Qu’est-ce que l’hypersensibilité ?

L’hypersensibilité a de multiples facettes. Il est difficile d’en donner une définition précise. En effet, l’hypersensibilité d’une personne est intimement liée à son individualité et à son expérience de vie.

Nous pouvons tout de même dégager quelques grands traits communs au vécu des personnes dites hypersensibles.

Commençons d’abord par mettre un terme à certaines idées reçues concernant l’hypersensibilité. Il faut savoir qu’elle n’est ni liée au sexe, ni à l’âge. Elle peut-être présente chez une personne introvertie aussi bien que chez une personne extravertie.

L’hypersensibilité n’est pas forcément synonyme d’égocentrisme. Et surtout l’hypersensibilité n’est pas à considérer comme une faiblesse ou une pathologie. Mais plutôt comme un facteur de fragilité et de vulnérabilité. Elle est en même temps une grande force puisqu’elle permet d’appréhender le monde de manière plus globale et profonde.

Nous sommes tous sensibles en tant qu’être humain. Et on peut dire qu’entre une personne sensible est une personne hypersensible, il n’y a pas de frontière nette, c’est un continuum.

L’hypersensibilité désigne le plus souvent soit une intense réceptivité, soit une forte émotivité, soit une grande expressivité. Elle est fortement liée à la capacité d’être en sympathie, en empathie et d’éprouver de la compassion. Elle est également indissociable de l’intuition, de la créativité et de dispositions fortes à ressentir et à exprimer ses sentiments.

Que nous dit la recherche ?

Sur le plan biologique, certains chercheurs américains considèrent qu’un individu hypersensible a un fonctionnement cérébral particulier. Ils ont observé que le cerveau est connecté d’une manière spécifique. Et que le système nerveux est plus délicat avec un seuil de réaction plus bas que la moyenne. Les perceptions étant, de ce fait, plus intenses.

Au niveau du cortex insulaire, situé dans le système limbique, ils ont observé une hyperactivité. Ils repèrent également une suractivation des neurones miroirs. Cela pourrait expliquer la conscience élevée des émotions et des sensations chez la personne hypersensible et également la capacité à ressentir ce que les autres ressentent.

Sur le plan psychologique, les chercheurs américains considèrent qu’une personne hypersensible :

  • Bénéficie d’une vie intérieure riche et complexe
  • Est profondément ému par les arts et la musique
  • Se sent facilement dépassée ou bouleversée
  • Devient maladroite lorsqu’on l’observe
  • Se met rapidement en colère
  • Est sensible à la douleur, à la caféine, aux excitants et à la faim
  • Est attentive aux réactions corporelles
  • Remarque facilement les subtilités
  • A besoin de solitude
  • Ressent de l’aversion pour les grands groupes

Saverio Tomasella, Dr en psychologie, psychanalyste et auteur français à l’initiative de la journée de l’hypersensibilité, a complété ce tableau. Ils précisent que ce sont des personnes douées d’une plus grande créativité, d’une plus grande intuition, d’une plus grande lucidité, d’une plus grande imagination, d’une capacité de réflexion plus approfondie.

Comment vivre le plus harmonieusement possible avec cette hypersensibilité ?

La première chose c’est de repérer si l’on est une personne hypersensible. Pour cela vous pourrez trouver différents tests qui permettent de faire le point mais c’est surtout votre intuition qui vous le dira.

On peut très bien vivre avec cette particularité quand on apprend à se connaître et à s’accepter.

Si l’on en souffre, la première chose à faire c’est de se faire accompagner par un professionnel de la relation à soi. Un psychothérapeute ou un coach en développement personnel initié à la question de l’hypersensibilité.

Différents outils peuvent soutenir les personnes hypersensibles pour faire de cette vulnérabilité une force. Par exemple, la méditation, le yoga sont des pratiques qui permettent d’apprendre à apprivoiser les réactions trop vives. Et ainsi faire baisser le niveau stress souvent élevé chez les personnes hypersensibles.

Vous trouverez sur la page de l’émission des ressources précieuses pour mieux connaître l’hypersensibilité. Et ainsi l’apprivoiser si vous êtes une personne hypersensible.

Vous pourrez ainsi découvrir que l’hypersensibilité permet de vivre des expériences intensément agréables. Et qu’elle est une grande une source de joie. Car en effet, si en tant qu’être hypersensible, on ressent plus fort les sensations, émotions et sentiments négatifs, les capacités à s’émerveiller de la beauté du monde et à prendre du plaisir sont, elles aussi, décuplées.

Un grand remerciement à RCF pour l’invitation dans leur studio.

Leave a reply