Troubles du sommeil : comment y remédier ?

En France, une personne sur trois souffre de troubles du sommeil, dont 10% d’insomnie sévère. Je vous explique dans cet article ce que sont les troubles du sommeil et leurs différentes formes, mais vous donne également quelques conseils afin d’améliorer cette situation compliquée.

Troubles du sommeil : qu’est-ce que c’est ?

Les troubles du sommeil sont des dysfonctionnements des cycles du sommeil qui se divisent en trois groupes principaux.

Les dyssomnies

Ces types de troubles du sommeil regroupent les insomnies d’origine psychologique, les insomnies d’altitude, d’origine extérieure, celles liées à l’alcool ou aux médicaments ou encore la narcolepsie.

L’insomnie est une insuffisance de sommeil.

L’insomnie peut être transitoire et durer seulement quelques jours ou quelques semaines. Elle est souvent liée à des évènements extérieurs comme le stress, la douleur, les soucis personnels ou professionnels…

L’insomnie peut également être chronique. Il est ici possible d’avoir des difficultés d’endormissement liées à l’anxiété, des réveils nocturnes très fréquents, liés par exemple à une dépression, ayant lieu durant la deuxième moitié de la nuit, ou encore des insomnies totales (très rare quand il n’y a pas de maladies psychiatriques graves telles que la démence ou encore la confusion mentale).

Il existe donc 3 types :

  • L’insomnie de début de sommeil,
  • L’insomnie de maintien de sommeil,
  • Et l’insomnie de réveil précoce

Moins connu, l’hypersomnie fait également partie des dyssomnies et concerne ici les excès de sommeil. Elle peut être d’origine psychologique avec de l’anxiété ou une dépression, mais également due à la prise de médicament ou à une maladie permanente ou exceptionnelle (neurologique, traumatisme crânien, intoxication ou infection).

Les parasomnies

Les parasomnies sont, quant à elles des troubles du sommeil ne perturbant pas l’importance du sommeil ou encore altérant à la vigilance durant la journée. Ce sont des comportements anormaux se déroulant durant le sommeil. Cela peut être par exemple le somnambulisme, les terreurs nocturnes, les apnées du sommeil, le bruxisme nocturne, etc.

Le troisième groupe de troubles du sommeil

Le troisième et dernier groupe des troubles du sommeil sont ceux d’origine psychiatrique, neurologique ou encore liés à d’autres maladies.  

Comment remédier à ces troubles et retrouver un sommeil réparateur ?

Afin d’améliorer cette situation, il existe des approches douces et non invasives. La méditation, le yoga, la relaxation, la cohérence cardiaque sont des aides précieuses pour retrouver un sommeil de qualité. Ces approches ont pour effet d’activer les capacités du cerveau à s’autoréguler.

L’émission des ondes alpha est favorisée par ces méthodes. Notons que ces ondes ont un fort pouvoir d’harmonisation et favorisent un fonctionnement cérébral équilibré.

Le neurofeedback dynamique est aussi une méthode douce et non invasive qui va activer de manière rapide et efficace la capacité du cerveau à s’autoréguler et à se réparer. Cette méthode naturelle s’appuie sur 3 grands principes du fonctionnement cérébral : le principe d’homéostasie, de la neuroplasticité et de l’apprentissage. Elle permet de retrouver un réel mieux être psychologique et corporel.

Cette méthode montre également une belle efficacité sur l’amélioration des troubles du sommeil (temps d’endormissement, réveils nocturnes, qualité du sommeil…). Les résultats peuvent être rapides, entre 1 et 10 séances en moyenne et sont pérennes.

Pour en savoir plus sur la méthode du neurofeedback dynamique, consultez cette page qui vous explique son fonctionnement dans son intégralité ! N’hésitez également pas à me contacter pour en savoir plus et prendre rendez-vous pour essayer mes multiples méthodes. Suivez-moi sur Facebook et Instagram pour ne louper aucune de mes actualités et à très bientôt dans un nouvel article sur mon blog.

Leave a reply